Créer mon blog M'identifier

Guy Gilbert

Le 4 septembre 2018, 16:12 dans Voyage 0

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

Pour ce temps de la rentrée... Un beau texte de Guy Gilbert

Je te souhaite
de vivre debout et habité.

Je te souhaite
de vivre le souffle en feu,
brûlé vif de tendresse.

Je te souhaite
de vivre sans titre, sans étiquette.sans distinction,
ne portant d’autres noms que celui d’humain.

Je te souhaite
de vivre sans te laisser acheter par l’argent.

Je te souhaite
de vivre sans jamais rendre quelqu’un victime de toi-même.

Je te souhaite
de vivre sans suspecter, ni condamner quiconque même du bout des lèvres.

Je te souhaite
de vivre l’inespéré,
de vivre l’Amour...

Guy GILBERT

Spiritualité ou religion

Le 4 septembre 2018, 14:46 dans Voyage 1

Gardez à l’esprit ces éléments de base dans votre chemin spirituel:

 

Il n’y a pas une religion, mais des centaines.
Il n’y a qu’un seul type de spiritualité.

 

La religion est pour ceux qui veulent poursuivre des rites et des formalités.
La spiritualité est pour ceux qui veulent atteindre l’ascension spirituelle sans dogmes.

 

La religion est pour ceux qui dorment.
La spiritualité est pour ceux qui sont éveillés.

 

La religion est pour ceux qui ont besoin des conseils des autres.
La spiritualité est pour ceux qui prêtent l’oreille à leur voix intérieure.

 

La religion a un ensemble dogmatique et incontestable de règles qui doivent être suivies sans les remettre en question.
La spiritualité vous invite à raisonner, à tout remettre en question, et à découvrir les conséquences de vos actions et d’en assumer les conséquences.

 

buddha-918073__340

 

La religion menace et terrifie.
La spiritualité vous donne une paix intérieure.

 

La religion parle du péché et de la faute.
La spiritualité encourage à « vivre dans le présent » et de ne pas ressentir de remords pour ce qui s’est déjà manifesté – mais de relever la tête et d’apprendre de ses erreurs.

 

La religion réprime l’humanité, et nous renvoie vers un faux paradigme.
La spiritualité transcende tout, et fait de vous quelqu’un de fidèle.

La religion est inculquée dès l’enfance, comme une soupe que vous ne voulez pas manger.
La spiritualité est la nourriture que vous recherchez, qui vous satisfait et qui représente une expérience sensorielle agréable.

 

La religion n’est pas Dieu.
La spiritualité est la conscience infinie de tout ce qui est – c’est Dieu.

 

La religion invente.
La spiritualité découvre.

 

La religion ne remet pas les choses en question.
La spiritualité remet tout en question.

 

La religion est basée sur les principes d’humanité, une organisation avec des règles.
La spiritualité est divine, sans règles.

 

La religion est la cause de la division.
La spiritualité est la cause de l’union.

 

La religion a créé ce que vous cherchez.
La spiritualité vous amène à faire des recherches.

 

La religion reprend les enseignements d’un livre sacré
La spiritualité cherche le caractère sacré de tous les livres.

 

La religion est nourrie par la peur.
La spiritualité est nourrie de la confiance.

 

La religion vous fait vivre dans vos pensées.
La spiritualité vous fait vivre dans votre conscience.

 

La religion est: il s’agit « de faire »
La spiritualité est : il s’agit « d’être »

 

La religion est une dialectique.
La spiritualité est logique.

La religion nourrit l’ego.
La spiritualité vous fait transcender.

 

La religion vous fait renoncer au monde.
La spiritualité vous fait vivre avec le divin, sans jamais devoir renoncer.

 

La religion est l’adoration.
La spiritualité est la méditation.

 

La religion constitue à poursuivre la psychologie d’un modèle
La spiritualité est l’individualité.

 

La religion rêve de la gloire et du paradis.
La spiritualité vous fait vivre ici et maintenant.

 

La religion vit dans le passé et dans l’avenir.
La spiritualité vit dans le présent, dans l’ici et maintenant.

 

La religion vit dans le confinement de votre mémoire.
La spiritualité c’est la liberté de la conscience.

 

La religion croit à la vie éternelle.
La spiritualité vous rend conscient de tout ce qui existe.

 

La religion vous donne des promesses sur l’après-vie
La spiritualité vous procure la lumière pour trouver Dieu dans votre soi intérieur, dans cette vie, dans le présent, dans l’ici et le maintenant …

 

Sandra Véringa

 

https://www.espritsciencemetaphysiques.com/differences-spiritualite-religion.html

Expressions aux fils des siècles.

Le 11 août 2018, 05:32 dans Voyage 10

Résultat de recherche d'images pour "siècle des lumières"
Subject: Cela ne figure pas dans les manuels d' histoire ........... Intéressant

HEUREUSEMENT QUE NOS ANCETRES N'ONT CESSE D'AMELIORER TOUT CA !!
CE SOIR, ON SE SENTIRA MERVEILLEUSEMENT BIEN DANS NOTRE LIT DOUILLET..



La prochaine fois que vous vous laverez les mains et que vous trouvez la température de l'eau pas vraiment agréable, ayez une pensée émue pour nos ancêtres... Voici quelques faits des années 1500 :   


*La plus part des gens se mariaient en juin, parce qu'ils prenaient leur bain annuel en mai, et se trouvaient donc encore dans un état de fraîcheur raisonnable en juin. Mais évidemment, à cette époque, on commençait déjà à puer légèrement, et c' est pourquoi la mariée tentait de masquer un tant soit peu son odeur corporelle en portant un bouquet. C' est à cette époque qu' est née la coutume du bouquet de la mariée.

 

* Pour se baigner, on utilisait une grande cuve remplie d' eau très chaude. Le maître de maison jouissait du privilège d' étrenner l' eau propre; suivaient les fils et les autres hommes faisant partie de la domesticité, puis les femmes, et enfin les enfants. Les bébés fermaient la marche.
  A ce stade, l' eau était devenue si sale qu' il aurait été aisé d' y perdre quelqu'un... D' où l' expression « Jeter le bébé avec l' eau du bain » !

 

 

* En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille, sans charpente de bois. C' était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud. C' est donc là que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles), dans le toit. Lorsqu' il pleuvait, celui-ci devenait glissant, et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit. D' où l' expression anglaise « It's raining cats and dogs ».

 

* Pour la même raison, aucun obstacle n' empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison. C' était un vrai problème dans les chambres à coucher, où les bestioles et déjections de toute sorte s' entendaient à gâter la literie. C' est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection. Ainsi est né l' usage du ciel de lit.
 


* Les plus fortunés pouvaient s' offrir des assiettes en étain. Mais les aliments à haut taux d' acidité avaient pour effet de faire migrer des particules de plomb dans la nourriture, ce qui menait souvent à un empoisonnement par le plomb (saturnisme) et il n' était pas rare qu' on en meure. C' était surtout fréquent avec les tomates, ce qui explique que celles-ci aient été considérées pendant près de 400 ans comme toxiques. Le pain était divisé selon le statut social. Les ouvriers en recevaient le fond carbonisé, la famille mangeait la mie, et les hôtes recevaient la croûte supérieure, bien croquante.

 

* Pour boire la bière ou le whisky, on utilisait des gobelets en plomb. Cette combinaison mettait fréquemment les buveurs dans le coma pour plusieurs jours! Et quand un ivrogne était trouvé dans la rue, il n' était pas rare qu' on entreprenne de lui faire sa toilette funèbre. Il restait ainsi plusieurs jours sur la table de la cuisine, où la famille s' assemblait pour boire un coup en attendant que l' olibrius revienne à la conscience. D' où l' habitude de la veillée mortuaire.

 

* La Grande-Bretagne est en fait petite, et à cette époque, la population ne trouvait plus de place pour enterrer ses morts. Du coup, on déterra des cercueils, et on les vida de leurs ossements, qui furent stockés dans des bâtiments ad hoc, afin de pouvoir réutiliser les tombes. Mais lorsqu' on entreprit de rouvrir ces cercueils, on s' aperçut que 4 % d' entre eux portaient des traces de griffures dans le fond, ce qui signifiait qu' on avait enterré là quelqu'un de vivant. Dès lors, on prit l' habitude d' enrouler une cordelette au poignet du défunt, reliée à une clochette à la surface du cimetière. Et l' on posta quelqu'un toute la nuit dansles cimetières avec mission de prêter l' oreille. C' est ainsi que naquit là l' expression « sauvé par la clochette ».


Qui a donc dit que l' histoire était ennuyeuse ?

Voir la suite ≫