Erreurs d’éducation qui empêchent les enfants de réussir dans la vie

Afficher l'image d'origine

 

 

Tout au long de ses recherches, l’expert en leadership et auteur de best-sellers psychologie, Tim Elmore, a repéré les erreurs typiques que les parents commettent en programmant depuis le début leurs enfants pour être vulnérables, et en limitant leurs opportunités pour avoir du succès dans leur vie personnelle et professionnelle.
Sympa-sympa.com recommande à tous les parents et à ceux qui comptent l’être dans l’avenir, de s’arrêter un instant sur ces erreurs typiques pour ne pas les commettre avec leurs propres enfants.

Afficher l'image d'origine

 

1. Ne pas permettre à ses enfants de prendre des risques.
Nous vivons dans un monde plein de dangers, c’est une réalité. La devise «la sécurité avant tout» renforce notre peur de perdre nos enfants, raison pour laquelle nous les protégeons de tout. Des psychologues européens ont découvert que si les enfants ne jouent pas dans la rue, s’ils ne tombent pas, s’ils ne se font pas mal aux genoux, il est fort possible qu’ils développent des phobies à l’âge adulte.
Les enfants doivent tomber plusieurs fois pour comprendre qu’il est normal que cela arrive. Les adolescents doivent avoir des conflits avec leurs camarades et vivre leur premier amour pour acquérir une stabilité émotionnelle, faute de quoi il leur sera impossible d’établir des relations interpersonnelles de qualité et de longue durée dans l’avenir.
Le fait d’éliminer les risques dans la vie des enfants peut être à l’origine de l’arrogance, de l’insolence et d’une pauvre estime de soi dans leur vie d’adultes.

 

Afficher l'image d'origine

 

2. Leur venir en aide trop vite
La génération des jeunes d’aujourd’hui n’a pas développé certaines compétences inhérentes aux enfants d’il y a 30 ans. Quand nous venons en aide à nos enfants trop vite, et que nous les entourons de «soins» excessifs, nous leurs enlevons la possibilité de chercher eux-mêmes une solution dans des situations difficiles. Les enfants s’habituent à ce que, tôt ou tard, quelqu’un les aidera toujours : «Si je commets une erreur ou si je n’atteins pas mon but, les adultes arrangent tout et il n’y aura pas de conséquences». Mais dans le monde réel des adultes, les choses se passent d’une façon totalement différente.
Si tu fais cette erreur trop souvent, tes enfants ne seront sûrement pas prêts pour la vie d’adulte

Afficher l'image d'origine

3. S’enthousiasmer trop fort
Le mouvement pour améliorer l’estime de soi a vu le jour dans la génération des Baby-Boomers (ceux qui sont nés entre 1946 et 1964) et dans les années 1980, il était déjà en plein essor. La règle qui prône que «Chaque enfant reçoit son trophée » permet à l’enfant de se sentir spécial, mais les recherches des psychologues modernes montrent que cette méthode de stimulation a des conséquences imprévues.
Au bout d’un certain temps, l’enfant réalise que les seules personnes qui pensent qu’il est extraordinaire, ce sont papa et maman, mais pas les autres, et il commence à douter de l’objectivité de ses parents. Bien sûr, il aime faire l’objet d’éloges, mais il comprend qu’en fin de comptes ceux-ci n’ont aucun rapport avec la réalité.
Avec le temps, un enfant qui a été élevé de cette façon commence à tricher, à exagérer et à mentir pour éluder une vérité gênante, et il ne sera donc pas prêt pour affronter de manière adéquate les difficultés de sa vie.

Afficher l'image d'origine


4. Permettre que la sensation de culpabilité remplace le bon comportement.
Ton enfant ne doit pas t’aimer forcément à chaque minute de son existence. Dans sa vie, il devra surmonter beaucoup de problèmes, et le fait d’être gâté peut lui empêcher de le faire. Aussi, c’est bien de lui dire «non», et «pas maintenant», pour qu’il apprenne à lutter pour obtenir ce qu’il veut et pour ce dont il a besoin. Si la famille est nombreuse, les parents pensent très souvent qu’il n’est pas juste de récompenser l’un des enfants, et pas les autres. Mais il est impossible de toujours les compenser tous en même temps, et si nous le faisons, nous perdons l’occasion de leur montrer que les récompenses sont le fruit de notre effort et des bonnes actions. Réfléchis deux fois avant de récompenser les enfants avec des cadeaux ou des promenades au centre commercial. Si la relation avec tes enfants n’est basée que sur des stimulations matérielles, ils ne vont éprouver aucune motivation interne, aucun amour inconditionnel.

Afficher l'image d'origine


5. Ne pas raconter à nos enfants les erreurs de notre passé.
Le jour arrivera où un adolescent normal voudra «déployer ses ailes» : commettre ses propres erreurs, et l’adulte devra lui permettre de le faire. Cela ne veut pas dire qu’il ne lui donnera plus de conseils si son enfant est dans une situation inconnue. Raconte à tes enfants les erreurs que tu as commises quand tu avais leur âge, mais évite les exagérations concernant des thèmes comme le tabagisme, l’alcool et les narcotiques. Ton message sera de la sorte plus convaincant plutôt que de ressembler à un sermon constant. Les enfants doivent être préparés pour faire face à des situations désagréables, et ils doivent être responsables de leurs actes. Raconte-leur ce que tu as ressenti lorsque tu as dû faire face à des situations semblables, comment tu as réagi, et la leçon que tu as apprise.

Afficher l'image d'origine


6. Confondre l’intellect avec la maturité.
L’intellect est souvent utilisé comme mesure de maturité chez l’enfant, les parents supposant alors que l’enfant est préparé pour faire face au monde réel. C’est faux. Quelques sportifs professionnels et des jeunes vedettes de Hollywood, par exemple, possèdent un grand talent, mais ils font l’objet très souvent de scandales publics. Ne pense pas que ton enfant a du talent pour tout.
«L’âge magique de la maturité» n’existe pas, ni aucun manuel pouvant nous dire quel est le bon moment pour donner de la liberté à un enfant dans tel ou tel domaine.
Mais il y a une règle très claire : observe les autres enfants du même âge que ton enfant. Si tu vois qu’ils sont plus autonomes, cela signifie que c’est peut-être toi qui freines son développement et son indépendance.

Afficher l'image d'origine
7. Ne pas appliquer ce que l’on prône
En tant que père ou mère tu dois mener un style de vie modèle : une vie telle que tu la veux pour tes enfants. En ce moment, c’est toi le leader de la famille, l’exemple à suivre. Tu dois donc respecter les normes de coexistence et de comportement. Fais attention à tes actions, même les plus insignifiantes, car tes enfants t’observent.
Si tu n’agis pas selon les normes, tes enfants vont savoir qu’il est possible de faire pareil. Montre à tes enfants ce que c’est que d’être intègre, et inculque chez eux la solidarité : aide les autres. Laisse les endroits où tu passes un moment dans un bon état, sans polluer, et tes enfants feront pareil. Dis bonjour quand tu arrives, dis au revoir quand tu repars, et tes enfants feront comme toi.

Afficher l'image d'origine