Iréna SENDLER 1942

Le 10 août 2016, 19:29 dans Société 5




Iréna SENDLER 1942
Récemment décédée à 98 ans.
Elle demanda pendant la 2ème guerre mondiale à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme plombier, serrurier.
Elle avait une motivation bien particulière. Elle connaissait les plans d'extermination des nazis envers les juifs,
elle était Allemande.
Irena a caché des enfants dans le fond de sa boîte à outils qu'elle transportait à l'arrière de son véhicule ainsi qu'un grand sac (pour les enfants plus grands). 




Elle avait aussi un chien à l'arrière qu'elle a entraîné à aboyer quand les soldats allemands contrôlaient l'entrée et la sortie du ghetto. Les soldats ne pouvaient rien contre le chien qui couvrit en fait le bruit que pouvaient faire les enfants.
Elle sauva 2500 enfants en les cachant ainsi.
Elle fut arrêtée et les nazis et ils lui brisèrent les jambes,
les bras et la torturèrent très sévèrement.
Irena garda tous les noms des enfants qu'elle avait sortis du Ghetto et garda ces noms dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre, au fond de son jardin derrière sa maison.
Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre
et tenta de réunir les familles; mais la plupart avaient été gazés,malheureusement décédé.
Les enfants qui avaient été sauvés ont été placés dans des familles d'accueil ou ont été adoptés.
L'année dernière elle a été proposée pour « le prix Nobel de la Paix »,
mais n'a pas été retenue;



( c'est Al Gore qui fut primé « pour son film » sur le « réchauffement de la planète »!!! )
En sa mémoire, 63 ans plus tard, je participe à cet anniversaire,
très modestement en faisant suivre ce message.
J'espère que vous ferez de même.
Nous espérons que ce courriel sera lu,par plus de 40 millions de personnes dans le monde entier !
Rejoignez-nous pour le transmettre autour du monde
en le faisant suivre à tous ceux que vous connaissez.
Bravo Mme Irena Sendler




Irena Sendler, la protectrice des enfants de la Shoah, est morte




Irena Sendlerowa, mieux connue sous le nom Sendler, s'est éteinte lundi à 98 ans. Infirmière au Bureau d'aide sociale de Varsovie dans la Pologne de 1940, celle dont le nom est resté quasi inconnu a sauvé la vie de 2 500 enfants juifs parqués avec leur famille dans le ghetto de Varsovie. Le Yad Vashem, mémorial israélien de l'holocauste, lui a décerné le titre de "Juste parmi les Nations" dès 1965, tandis que la Pologne a attendu l'an dernier pour lui rendre, enfin, un hommage solennel et proposer son nom pour le prix Nobel de la paix.

Cachés dans des valises, dissimulés sous des civières ou simplement glissés sous un manteau, Irena Sendler et quelques autres travailleurs sociaux autorisés à entrer dans le ghetto, ont conduit ces enfants juifs auprès de familles catholiques et de couvents prêts à les accueillir et à leur apprendre quelques prières chrétiennes pour tromper la vigilance des nazis.

Seule gardienne de la mémoire des enfants rescapés du ghetto

Irena, elle, a soigneusement consigné leur nom, leur prénom et ceux de leurs proches, en double exemplaire sur de fines feuilles de papier, afin de leur permettre de pouvoir retrouver, un jour, les leurs. Elle a ensuite glissé les listes dans deux bouteilles de verre distinctes et les a enterrées dans la cour d'une école. Arrêtée chez elle par la Gestapo le 20 octobre 1943, elle a gardé le silence. On lui a brisé les pieds et les jambes. Elle n'a jamais rien dit.

Condamnée à mort, Irena a eu la vie sauve, miraculeusement libérée sur le chemin de l'exécution grâce à la résistance polonaise (et notamment au mouvement Zegota, Conseil d'aide aux juifs, auquel elle appartenait depuis l'été 1942), qui est parvenue à corrompre un soldat allemand pour permettre son évasion.



"Je continue d'avoir mauvaise conscience d'avoir fait si peu"

"On m'a éduqué dans l'idée qu'il faut sauver quelqu'un qui se noie, sans tenir compte de sa religion et de sa nationalité", expliquait-elle simplement, affirmant "avoir mauvaise conscience d'avoir fait si peu".

"L'instinct de survie nous pousse à nous sauver nous-mêmes. Elle, elle, a sauvé les autres", avait rappelé l'an dernier, Elzbieta Ficowska, une "enfant" rescapée choisie pour lire la lettre d'Irena Sendler, trop faible pour assister aux cérémonies données en son honneur en mars 2007. L'assistante sociale catholique l'avait sauvée en 1942 alors qu'Elzbieta n'était qu'un bébé.

"J'appelle tous les gens de bonne volonté à l'amour, la tolérance et la paix, pas seulement en temps de guerre, mais aussi en temps de paix", avait écrit Irena Sendler dans sa lettre. Le message d'une résistante hors pair qui avait toujours refusé le statut d'héroïne.

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2008-05-12/irena-sendler-la-protectrice-des-enfants-de-la-shoah-est-morte/920/0/244891




Elle a notamment sauvé 2.500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. L'une des figures de la résistance polonaise s'est éteinte ce matin à l'âge de 98 ans.

Décédée ce matin à 98 ans, Irena Sendler restera dans l'histoire comme une héroïne nationale polonaise et internationale, décorée en 1965 de la médaille Juste parmi les nations, que lui a attribué l'Institut Yad Vashem de Jérusalem.
Née en 1910, Irena Sendler travaille comme assistante sociale avant la guerre auprès des Juifs pauvres de Varsovie. Elle prend d'importants risques à partir de l'année 1940, et apporte ainsi vivres, médicaments et vêtements aux habitants du ghetto pensé par les nazis.

http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/irena-sendler-mort-d-une-heroine-46547


Rejoignant en 1942 le mouvement de résistance Zegota ("Conseil d'aide aux juifs") elle décide de faire sortir, dans la clandestinité, des enfants du ghetto. Ceux-ci seront hébergés dans des familles catholiques, abrités dans des couvents. Faisant preuve d'une imagination sans bornes pour tromper l'occupant, Irena Sendler cache des enfants dans des valises, sous des manteaux, dans des camions à ordures ou des véhicules de pompiers.
Arrêtée, torturée puis condamnée à mort le 20 octobre 1943, elle est libérée par miracle par un officier allemand. Elle continue la résistance sous une autre identité, jusqu'à la libération. Travaillant, ensuite, après la guerre, auprès des orphelins et des retraités.
[scald=208683:sdl_editor_representation]
"On m'a éduquée dans l'idée qu'il faut sauver quelqu'un qui se noie, sans tenir compte de sa religion ou de sa nationalité", aimait-elle à dire.
_ De santé fragile, Irena Sendler était restée l'an dernier à l'écart des cérémonies qui lui rendirent hommage. Mais elle avait fait lire une lettre par une survivante, Elzbieta Ficowska, qu'elle avait sauvée tout bébé en 1942.
Matteu Maestracci avec agences

5 commentaires

  • Mizousze

    Mizousze RE Coucou JADLYNE .. Je viens de lire la longue histoire D'IRÉNA SENDLER ,je ne connaissais pas . Il me semble simplement en avoir entendu parler un jour à la télé ... C'était une femme courageuse et surtout avait du caractère , et de l'endurance .... Merci à toi , j'ai au moins appris quelque chose ... Bonne nuit et gros bisous ....MIZOUSZE le 10 août 2016, 22:05

  • Pimoussekarine

    Pimoussekarine Coucou Jadlyne, j'avais déjà lu l'histoire de cette dame incroyablement courageuse. Merci pour cet article oh combien important. Bises et douce soirée😘 le 10 août 2016, 22:13

  • mamischa

    mamischa Bonsoir Jadlyne, On n'évoquera jamais trop de tels exemples de courage comme celui d'iréna Sencler. Quand on pense que certains voulaient tenter de rayer de l'histoire la shoah. Un bel exemple... le 10 août 2016, 23:21

  • justine33

    justine33 Bonjour Jadlyne.je suis émue aux larmes de ce témoignage.j'ai toujours été interpellée par cette guerre et ses atrocités.Née en 1942 comment ne pas être émerveillée du sauvetage des ces enfants par cette dame.j'avais entendu parler de l'histoire du Prix Nobel.Je ne sais pas faire suivre mais je suis entièrement en accord avec toi.Il faut parler de cette dame......il faut que l'on se souvienne.je sais que le temps passe et que les souvenirs s'éffritent ....mais .....Justine Claire le 11 août 2016, 07:34

  • andia

    andia Maginfique femme , pas de prix Nobel de la paix ??? au moins elle a celui du coeur , un grand coeur . Je ne connaissais pas du tout , elle devrait être dans les livres d'histoire . Elle fait partie des justes d'Israel , un bien bel hommage . Que n'a t'elle enduré pour garder la vie sauve à tout ces petits . Ce ne sont pas hélas les plus nobles coeurs qui sont remerciés sur notre terre , je pense que tu seras d'accord avec moi Jadlyne .
    Bisous , Andia le 15 août 2016, 21:20

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !