Silvergues : un village du bout du monde

Après avoir pris le temps de flaner à Rocsalière et son "Rocher des Druides"nous décidons de prolonger la balade en direction d'un lieu que le "guide du routard" définit comme le bout du monde, un endroit d'où l'on ne peut pas aller plus loin, un tout petit village bien isolé, en plein coeur du Parc Naturel Régional du Luberon : Silvergues. C'est toujours avec un bonheur renouvelé, que l'on explore ces coins secrets de Provence, souvent ignorés des touristes !

 

DSC_0110

Nous voila donc engagés sur une petite route sinueuse et étroite, au milieu de grands espaces sauvages et grandioses, une route où l'on ne souhaite croiser personne, surtout si l'on circule du côté du ravin. A quelques kilomètres d’Apt,  nous arrivons au minuscule village de Silvergues, une pure merveille !

DSC_0108

Arrivés sur place,  au terminus de la route, un panneau insolite, qui nous indique "fin de la route », nous donne l’impression d'arriver dans un village complètement perdu.

DSC_0109

Le village est formé de quelques rares habitations anciennes, posées sur un éperon rocheux, surplombant le vallon boisé de l’Aiguebrun.

DSC_0132

C'est le paradis des randonneurs, avec ses sentiers pédestres qui nous conduisent sur la montagne du grand Luberon. 

DSC_0113

DSC_0126

En marchant à travers le village, qui respire la tranquillité, à peine troublé par ses visiteurs, nous arrivons devant la petite église paroissiale Saint-Pierre et Sainte-Marie du XIIe s.).

DSC_0112

De type roman, elle est toute simple, mais son cadre champêtre, suffit à lui seul, à la sublimer !

DSC_0115

Ici à Silvergues, rien à voir avec les lieux à la mode du Luberon. Ce lieu, calme, est une sorte d'incitation à la méditation, à la contemplation et au recueillement devant la beauté de la nature. 

 

 

DSC_0116

Petit bories et escalier voûte dans la ruelle.

Construit à même  la falaise, nous pouvons voir un ensemble troglodytique, des plus typiques.

DSC_0130

Pas d’attrapes touristes, ni boutiques de souvenirs, ni restaurants, juste un vrai petit village authentique ! Il s'intégre, avec harmonie, dans son environnement forestier, de chênes verts et de pins d'Alep.

 

DSC_0128

Nous croisons au passage de belles demeures médiévales restaurées, du XVI° et XVII°...

DSC_0120

DSC_0136

...ainsi que l’ancien Fort de l’Archidiacre, construit au XIII°. Aujourd'hui gîte d'étape, il domine tout le vallon de l'Aiguebrun. 

DSC_0127

DSC_0126

Au cours des siècles, à part quelques restaurations et agrandissement, le village a gardé son caractère authentique et a peu évolué. DSC_0135                                                Bel arc de pierre donnant jadis accés au four communal.

 

Histoire : le village remonterait au 5e siècle. Le nom du lieu Silvergues dériverait du latin « Severaticum », qui veut dire : à l’écart, au loin.

DSC_0125

Dévasté au 15ème, le village fut repeuplé en 1501, après qu'il ait été dépeuplé par les guerres et les pestes. Cette résurrection du village, à cette époque là, est due aux familles vaudoises, exilées, qui ont voulu échapper à leurs persécuteurs l

DSC_0133

La mairie de Silvergues.

Nous comprenons pourquoi, en observant la situation du village, à l’écart de tout, il fut jadis choisi, pendant plusieurs siècles, par les Vaudois, comme cachette, et lieu stratégique.

DSC_0123

Le village subira ensuite, en 1545, la répression conduite par le Baron Maynier d'Oppède, sur ordre du roi François 1er...... et la suite des temps qui vit cette commune de paysans catholiques et protestants mener leur vie difficile, sur une terre peu fertile, et leur lent travail de construction du paysage (comme les restanques, les bories...). 

DSC_0107

Grosse bastide, avant d'arriver à Silvergues.

Castelas :

Autour du village de superbes balades sont à faire, à quelques kilomètres de Sivergues, nous découvrons, juste à côté, le hameau de Castelas, avec sa magnifique ferme auberge, un lieu hors du monde et hors du temps.

DSC_0154

C’est un endroit magique en pleine nature, au milieu de nulle part.

DSC_0155

Cette grande bergerie, avec ses chèvres, est extrêmement rustique et authentique.

DSC_0149

Chèvres de la ferme auberge.

DSC_0152

On y voit un long banquet aligné dehors devant la ferme. Ce sont des tables anciennes en bois brut, véritable retour au moyen-âge !

DSC_0156

La ferme est construite en hauteur, loin de tout, et bénéficie d'un vue exceptionnelle sur les Alpilles, le plateau de l’Aiguebrun, les monts du Luberon et les Alpes.

DSC_0141

DSC_0142Au loin on aperçoit la chaîne des Alpes.

Tout autour de nous, nous trouvons une nature complètement  préservée, à la végétation généreuse. Le point culminant est le Mourre Nègre.

DSC_0139

Une partie de la forêt, sur le versant du grand Luberon, sert de pâturage pour les brebis. Elle est composée, essentiellement : de chênes blancs (70 %), en mosaïque avec de la garrigue, des pelouses et des plantations plus récentes comme les cèdres de l’Atlas, des sapins et des pins.

DSC_0137

Après une petite randonnée de 40 mn, il est possible de découvrir, au-dessus de Castelas,  les ruines d'un château médiéval,  d'une église du XII° et d’un cimetière vaudois.

Nous n’avons pas regretté le détour, pour ce site si merveilleusement décrit par Henri Bosco, dans son livre : l’habitant de Silvergue, dont l'auteur nous fait découvrir ce mystérieux Luberon, cette montagne magique et hantée.

DSC_0106Ferme à Silvergue.

Sivergues, et son hameau de Castelas, bien que vivant en marge de la civilisation, sont enveloppés d´une atmosphère particulière, qui n'échappera pas aux vrais amoureux de la nature. Si vous aimez les vieilles pierres, recherchez les belles randonnées à faire et la tranquilité pour vous ressourcer, c'est l'endroit à découvrir absolument ! 

Sivergues

Les amis de Sivergues, Défense du patrimoine architecturale au coeur du Luberon, découvrez ce Village perché, riche en histoire mais aussi fragile...

http://sivergues.free.fr

J’ai surtout à cœur de vous faire ressentir, par la magie des images et du verbe, la beauté authentique de ces petits villages et des sites incontournables ! Ils permettent de nous évader de la routine et, souvent, de la morosité du quotidien.

 

http://photosvillages.canalblog.com/archives/2017/03/28/35105166.html